coeur_bris_Jamais, jamais, je ne comprendrai les mecs!
Un jour il faudra que je lise "les femmes viennent de Naïveland Venus et les hommes de grosconland Mars"
Désolée, ça fait un peu Chienne-de-garde! Mais y'en a qui en ont gros sur la patate!!

Comme je vous l'avais dit... je suis une éternelle célibataire... et mes histoires de coeur capotent toujours! toujours! toujours!

ça fait quand même 4 fois en un an que je m'enflamme ( = grand espoir en eux = film en 3D avec enfant...).. et que je me fais larguer!
Alors mes potes me disent : "mais toi aussi, ça t'arrive de larguer!"
"...." 
Après réflexion, non je ne crois pas! ou c'est beaucoup plus rare.
Je mets peut-être des vents... mais larguer, pas vraiment!
J'essaie de ne pas faire croire aux gens qu'on va vivre un truc de malade, si je ne le sens pas!

Alors, après, vous pouvez me dire que eux (les méchants qui me larguent), au moins, me donnent ma chance, ce que je ne fais pas avec les autres (les gentils). C'est vrai, mais j'ai vraiment besoin d'être séduite pour sortir avec quelqu'un (très banal tout ça je sais).
Et puis, les méchants, ils ont la faculté de me faire croire pendant 24-48h qu'ils sont aussi heureux que moi, qu'on se soit rencontrer!

En aparté un petit guide de ce qu'il ne faut pas faire avec moi, au risque de me voir m'amouracher :
- dire "je suis content que tu sois là ce soir" il faut qu'il mesure ces propos celui-là...
- me rencontrer et passer directement tout le week-end avec moi, sans programmer quoique ce soit. ça, c'est très mal!!
- être mono-UCPA-que-tout-le-monde-fantasme-sur-toi-pendant-1-semaine, sortir avec moi le dernier soir... et me demander mon numéro! Non Mais! j'avais rien demander moi!!! faut pas s'étonner si je me fais des films après... genre je pars vivre à Serre-Chevallier...

Vous ne vous rendez pas compte à quel point je peux être malheureuse, même seulement après 2 jours de relation! C'en est clairement PATHOLOGIQUE!!!

Alors je sais, je devrais être sur mes gardes. Je devrais calmer mes ardeurs.
Mais j'y arrive paaaaaaaaaaas! snif snif snif snif...

Alors oui, maintenant, j'arrive à être moins collante, ne pas appeler... mais, franchement, ça change rien! Je me fais toujours autant larguer et je  me prends toujours autant la tête.

Alors je fais quoi moi?
- C'est foutu : je fais une croix sur les hommes
- Je vais voir un psy pour qu'il me tempère. ça peut changer ton caractère un psy?
- Je suis patiente, je continue à manger mes dents... et un jour, je le trouverai?

Tant qu'à atomiser les mecs, autant aller jusqu'au bout!
Alors j'ai pas encore fini!

En plus de me faire croire des choses... ils sont lâches!!
Des exemples :
- l'année dernière, je me suis fait larguer au bout d'un mois... par texto! Non mais vous y croyez à ça!! et évidemment quand tu essaies de rappeler immédiatement, le portable est coupé!  Celui-là, très très fort! vraiment très fort!
- ensuite, on sait que ça nous saoule tous de larguer quelqu'un. C'est jamais quelquechose de facile. Je ne dis pas qu'il faut rencontrer la personne (enfin, ça, ça dépend des cas), mais ça prend 3 minutes de téléphone...
Alors, y'en a marre d'attendre des jours et des jours, y'en a marre que l'autre dégonflé fasse le mort en pensant que vous comprendrez tout seul : moi, il faut me dire les choses. Sinon, j'ai toujours un mini-espoir! Ridicule je sais!

Alors : ARRETER DE VOUS DEGONFLER! SOYEZ DES VRAIS MECS! AVEC DES C******* SI POSSIBLE!!

Enfin, parfois, on se demande quelle langue vous parlez?!?

Pour reprendre, avant de partir en vacances je rencontre ce que j'estime être le mec parfait ( vous trouvez que j'exagère? bon ok). En suivent 36 heures de bonheur, l'entente parfaite. Lui aussi part en vacances de son côté, et me dit "on se revoit dans 3 semaines..."
"ouhlala" trop de bonheur pour l'artichaut...
Après un échange de texto, silence radio de sa part.
Je finis hier par lui laisser un message clair, très calme,  genre "j'ai compris que tu ne voulais pas plus me voir, mais j'aimerai bien l'entendre de ta bouche"
Et bien, ce matin, j'avais un mail : "j'ai passé un mauvais mois d'août... problème de santé... je dois faire le ménage dans mes problèmes perso.. à bientôt... je t'embrasse..."
Ne sachant comment interpréter tout ça, j'appelle un copain pour qu'il m'explique...
Il paraît que c'est mort pour moi. C'est un mec qui n'ose pas dire la vérité... à savoir "c'est mort"!
"Et le à bientôt?"
"laisse tomber, il aurait dû mettre adieu!"

Je ne ferai aucun commentaire.
Peut-être avez-vous un avis?